Les termes cafardblatte et cancrelat sont synonymes. De l’ordre des dictyoptères, ce sont des insectes à cycle incomplet de métamorphose dont on connaît plus de 3500 espèces.

Comme tout insecte, une blatte procède régulièrement à sa toilette. Son exo-squelette n’est pas en soi un milieu favorable au développement de germes. De ce point de vue, les blattes ne devraient pas présenter de danger immédiat. Cependant, visitant notre habitat, ils proviennent d’endroits suspects (colonnes et locaux vide-ordures, gaines d’évacuation des graisses, égouts…) riches en germes incorporés à des résidus et poussières qui s’agrippent aux poils de l’insecte. Ils peuvent ainsi nous communiquer divers germes pathogènes.

Ils régurgitent et réingérent plusieurs fois la nourriture avant de l’avaler, à l’endroit même où ils se sont nourris c’est à dire directement sur nos aliments, Ils sont donc susceptibles de nous communiquer leurs endogermes.

Catégories : Actualités