Moustiques

moustique tigre bordeaux

Les Moustiques

Les moustiques appartiennent à l’ordre des diptères: ils ne présentent qu’une paire d’ailes. Il s’agit d’insectes à cycle complet de métamorphose. On en trouve en France une cinquantaine d’espèces mais seuls les moustiques communs de la famille des culicidés piquent, à savoir les divers genres de culex aèdes, ou anophèles. Mais ne ne pouvons plus parler de moustiques sans mentionner le célèbre moustique tigre…

Nous vous invitons à visiter ce site pour tout connaître sur cette espèce invasive : Le moustique tigre.

Alimentation

Les moustiques mâles et femelles se nourrissent à la tombée du jour.

Le mâle se nourrit exclusivement de sèves, sucs qu’il pompe sur les arbres et les fleurs grâce à son stylet. Seule la femelle se nourrit de sang, celui des animaux à sang chaud qui lui est nécessaire pour pondre, riche en protéines, mais elle a le même régime alimentaire de base que le mâle. Elle dispose d’organes sensoriels puissants capables de détecter les odeurs corporelles, le gaz carbonique, la chaleur et la transpiration afin de localiser ses hôtes. A chaque succion elle aspire son propre poids de sang après avoir injecté dans la plaie un anticoagulant qui en préserve la fluidité. C’est dans ces conditions que les moustiques sont le vecteur de diverses pathologies.

Le moustique se servant de ses parties buccales pour entamer la peau et aspirer le sang, on pourrait dire qu’il mord (de même pour la puce) alors qu’un insecte piqueur se servirait d’un organe spécifique situé au bout de son abdomen. Cependant les pièces buccales des moustiques sont particulières et provoquent des piqûres vraies.

Habitat

On les trouve en général dans les endroits calmes, humides et dépourvus de courant d’airs. Chaque espèce présente un lieu de prédilection pour vivre ou gîter.

Cycle

Le moustique s’accouple dans les 48 heures suivant l’éclosion de la nymphe. La femelle ne s’accouple qu’une fois, emmagasinant le sperme dans un sac interne, sac spermatique, et fertilise ensuite elle-même ses pontes.

La femelle adulte vit quelques semaines et pond des centaines d’œufs déposés par paquets sur des eaux stagnantes.

En quelques jours les œufs se séparent et donnent des larves immergées, reliées à la surface de l’eau par un siphon respiratoire. Elles se nourrissent de micro-organismes, les rabattant vers leurs bouches grâce à des brosses buccales qu’elles agitent en permanence pour créer un courant d’eau. Elles consomment également des algues et des plantes.

La larve de moustique subit 4 mues avant de donner une nymphe qui stationne en surface de l’eau, sans se nourrir mais capable de regagner un endroit tranquille en nageant par saccades lorsqu’elle est dérangée.

L’espérance de vie d’un moustique adulte est de quelques semaines. La longueur totale du cycle dépend fortement de la température, et va de 10 jours à 6 mois, voire plus pour les espèces dont les œufs ou larves peuvent diapauser durant la saison froide.

L’adulte vit dans la nature et pénètre l’habitat, parfois en fin d’automne pour hiverner, le plus souvent aux beaux jours la femelle nous piquant au crépuscule ou au petit matin.

Les nuisances

Il peut être le vecteur de pathologies affectant l’homme ou l’animal:

  • malaria (ou paludisme)
  • fièvre jaune
  • encéphalite…

Seules quelques espèces peuvent être des vecteurs de germes, les plus dangereuses étant celles qui utilisent l’homme comme hôte primaire et pénètrent les maisons à la recherche de sang.

300 millions d’hommes de par le monde sont contaminés par la malaria, plus de 2 millions en meurent chaque année.

Ces chiffres font du moustique l’animal le plus dangereux au monde.